v (1)

Comment isoler une maison en ossature bois ?

Que ce soit dans un souci écologique ou économique, la maison en ossature bois est de plus en plus plébiscitée. Pour sa légèreté et son faible coût, ainsi que sa provenance éthique, beaucoup de Français se mettent à la maison en bois.

Mais comme toute habitation, celle-ci a besoin d’être isolée. Si la maison en bois répond aux mêmes critères que la plupart des habitations, quelques techniques et matériaux sont à favoriser pour ce genre de construction.

Aujourd’hui nous vous disons tout sur comment isoler une maison en ossature bois.

Quelle est la meilleure isolation pour une maison ossature bois ?

L’isolation thermique répartie (ITR)

L’isolation répartie est la façon la plus efficace d’isoler une maison et la rendre peu énergivore. Située entre l’isolation thermique extérieure et intérieure, l’isolation répartie ou ITR permet de placer l’isolant à l’intérieur même du mur et ainsi d’éviter de ronger sur l’espace habitable.

L’isolant choisi se pose entre les chevrons de bois qui composent la structure de l’habitation. Cette technique à la fois économique et facile à installer est la plus plébiscitée du moment.

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE)

C’est une façon plus simple d’isoler sa maison, mais peu compatible avec une maison à ossature bois. L’intérêt de la maison à ossature bois est de justement profiter du vide dans la structure de base pour y insérer un mélange d’isolant.

Avec l’isolation thermique extérieure, l’isolant se trouve à l’extérieur du mur et prend donc de la surface habitable pour être placé.

Cette isolation convient en ajout à une isolation thermique répartie déjà existante pour augmenter la capacité isolante de l’habitation, mais pas en tant que première solution.

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI)

L’isolation thermique par l’intérieur est une isolation pratique et peu coûteuse. En effet le rapport gain/prix est bien plus élevé que l’isolation par l’extérieur. L’isolation des murs par l’intérieur réduit très légèrement de la surface habitable de votre habitation.

Les gains d’énergie et de chaleur quant à eux sont non négligeables. Il est possible de se contenter d’une isolation par l’intérieur pour isoler sa maison.

Quel matériau privilégier pour isoler une maison en ossature bois ?

Lorsqu’un particulier décide de faire construire ou acheter une maison en ossature bois, c’est le plus souvent par conscience écologique. L’ossature bois est à la fois peu chère, mais surtout bien plus écologique que d’autres matériaux.

Il est possible de continuer dans la pensée écologique avec un isolant éthique et respectueux de l’environnement.

Laine de verre

La laine de verre est certainement l’isolant le plus efficace. Répandue dans le monde de la construction, la laine de verre est l’isolant le plus approprié pour l’hiver. Conçue à partir de la fusion de sable et de débris de verre, la laine de verre est un isolant peu cher et désormais disponible dans sa version écoresponsable.

La laine de verre est idéale en hiver, car elle protège bien du froid. En été, la laine de verre est moins optimale.

La fibre de bois

La fibre de bois est certainement l’isolant le plus naturel et écologique qui soit. L’avantage de ce type de matériau est qu’il permet une très forte isolation thermique et acoustique naturellement. Cette isolation a les mêmes propriétés en hiver qu’en été.

La fibre de bois est un matériau écologique, car obtenue à partir de bois recyclés, déchets et copeaux de la coupe du bois dans l’industrie.

Laine de roche

La laine de roche est un isolant naturel, conçu à partir du basalte. Cet isolant thermique et acoustique est idéal pour les bâtiments, qu’ils soient destinés à l’habitation ou au travail.

La laine de roche a l’avantage de posséder une excellente résistance au feu, ce qui est un atout non négligeable comparé à d’autres isolants qui doivent être mélangés à des produits résistants aux flammes.

La laine de roche est moins isolante que la laine de verre, mais plus efficace que la fibre de bois. Elle se présente sous la forme de flocons, plaques rigides ou semi-rigides, panneaux ou rouleaux.

Le chanvre

Le chanvre ou laine de chanvre est un isolant issu de fibres végétales. Il s’agit d’une alternative intéressante et peu coûteuse pour l’isolation d’une maison. En plus de cela, le chanvre est naturellement antibactérien et imputrescible.

L’isolant en laine de chambre se présente le plus souvent sous la forme de matelas, contenant entre 40 et 80% de laine de chanvre selon la composition. La laine de chanvre est mélangée à des fibres de polyester qui agissent comme liant.

La laine de chanvre étant naturellement inflammable, elle est mélangée à des produits ignifuges.

La résistance à l’humidité : l’enjeu de la maison en ossature bois

Si le bois a de multiples avantages, dont son éthique écologique et son isolation naturelle, il connaît une seule grande faiblesse : l’humidité. En France, le bois de construction se doit de contenir au maximum 18% d’humidité.

Au-dessus, le bois est dit « vert » et présente des risques de pourrissement et de plus grandes chances de développer des champignons et autres moisissures. Pour protéger l’ossature en bois de votre habitation, il est impératif d’installer un système résistant à l’humidité lors de l’isolation de la maison.

La membrane d’étanchéité

Dit membrane d’étanchéité ou pare-vapeur, il s’agit d’un matériau qui se présente sous la forme d’un grand rouleau d’une membrane souple, faite en matériaux thermoplastiques étanches qui est installée du coté intérieur de l’isolant.

Son rôle est d’empêcher l’humidité de rentrer à l’intérieur du mur et risquer d’abîmer l’ossature en bois de la maison.

Écran perméable à la vapeur d’eau ou écran HPV

Pour éviter la condensation de l’air et donc de créer de l’humidité à l’intérieur du mur entre le mur et l’isolant, il est conseillé de laisser un fin espace vide de quelques millimètres pour laisser l’air circuler et ainsi éloigner tout risque de condensation.

Au lieu de laisser cet espace, il est désormais possible d’installer simplement un écran HPV, qui servira à ventiler votre mur tout en empêchant que la vapeur d’eau ne pénètre à l’intérieur. L’écran HPV est toujours installé du côté extérieur du mur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *