v (1)

Peut-on mettre une verrière dans un mur porteur ?

Les verrières sont un peu le coup de cœur de la décennie. Tout le monde les adopte grâce à leur allure moderne un brin industrielle et leur formidable capacité à séparer deux espaces tout en gardant un sentiment de grandeur et en laissant la lumière circuler.

Mais lorsqu’une personne souhaite installer une verrière sur un mur porteur, le problème se pose. Nous vous rassurons immédiatement : oui, il est possible de poser une verrière dans un mur porteur ! C’est certes un peu plus compliqué, mais nous vous expliquons les étapes pas à pas.

Quels sont les différents types de murs porteurs ?

Un mur porteur est un mur dont le rôle est de soutenir le bâtiment dans son intégralité. Pour cette raison, percer une verrière dans un mur porteur sans prendre de précaution peut mettre en danger toute votre habitation ainsi que tout l’immeuble si vous vivez en appartement.

Il existe trois types de murs porteurs :

  • Les murs de soubassement
  • Ce sont les murs qui sont directement construits depuis les fondations de la maison et supportent donc toute la structure.
  • Les murs extérieurs
  • Ce sont les murs qui constituent la façade de votre habitation. Bien souvent, ils soutiennent la charpente ou la toiture de la maison.
  • Les murs de refend

Ce sont les murs porteurs intérieurs, ceux qu’on a quelquefois du mal à bien déterminer. Ils assurent la stabilité de la maison et de l’ensemble de l’architecture.

Comment déterminer si le mur est porteur ou pas ?

La première étape est de déterminer si le mur que vous avez en tête est un mur porteur ou pas. Voici quelques indices pour vous aider :

  • Si le mur fait au moins 15 cm de large, alors il est porteur
  • Si le mur émet un son sourd et profond, il peut être porteur
  • Si le mur est un mur extérieur, alors il est certainement porteur
  • Si le mur supporte une charpente ou des poutres, il est certainement porteur

Évidemment, rien n’est plus sûr que l’avis d’un expert ou la vérification des plans de la maison ou de l’appartement. Si votre mur cumule 2-3 de ces indices, vous pouvez le considérer comme porteur. Si vous n’êtes pas sûr, reportez-vous toujours à l’avis d’un spécialiste tel un architecte ou une entreprise de maçonnerie.

Obtenir une autorisation de travaux

Si vous vivez en maison

Si vous faites partie des personnes qui vivent en maison individuelle, vous n’avez pas besoin d’autorisation. Étant seule responsable de votre demeure, la décision vous revient entièrement. Cela dit, il reste très important de faire suivre sa démarche par un professionnel pour s’assurer de la sécurité de tous les travaux, allant de la pose du linteau à la création de l’ouverture.

Si vous vivez en appartement

Lorsqu’une personne vit en appartement, c’est une autre question. Un mur porteur assure la stabilité de l’habitation dans son ensemble et donc, une verrière mal installée peut avoir des répercussions sur l’ensemble de l’immeuble. C’est pourquoi l’autorisation est obligatoire.

Pour percer un mur porteur, il faut obtenir une étude de travaux agrée d’un professionnel, mais aussi présenter l’ensemble du projet. Ces deux documents seront soumis à la copropriété ou au syndicat qui seront en charge d’approuver ou non le projet.

Si vous souhaitez percer un mur extérieur

Il y’a une grande différence entre faire des modifications dans un mur à l’intérieur de la maison ou un mur extérieur. Toute modification de l’aspect extérieur d’une maison doit faire l’objet d’une demande d’autorisation à votre mairie. Il faut alors préciser les travaux à effectuer (type, dimensions, matériaux, etc.) mais également le but de ces modifications. Il peut s’agir d’une question de sécurité ou de confort, voire juste une envie esthétique. Dans tous les cas, l’esthétique extérieure ne doit pas trancher avec le style architectural urbain de la rue, voire du quartier. L’emploi de matériaux et de teintes similaires est fortement recommandé pour que votre demande soit approuvée.

Faire renforcer le mur avec un linteau

Il est temps de passer à la question pratique : le renforcement. C’est à cette condition que vous pourrez percer une verrière dans votre mur porteur. Ce renforcement est effectué grâce à un linteau.

Le linteau peut être une poutre IPN en acier ou un linteau en béton, que vous laisserez apparent ou non. Il est installé au-dessus du futur emplacement de votre verrière et servira à supporter le poids du mur et à le répartir autour de la verrière. Ce linteau doit dépasser de 20 cm de chaque côté de la verrière pour garantir la stabilité du bâtiment.

Une fois la poutre placée, il est alors possible de percer le mur depuis le linteau et en allant vers le bas selon la taille souhaitée de la verrière.

Quel est le prix pour faire une ouverture sur un mur porteur ?

L’ouverture dans un mur porteur coûte bien plus cher que l’ouverture d’un mur commun. Entre l’analyse, l’étude du projet, le coût du linteau et son installation, il faut compter entre 3000 et 10000 euros.

La différence tient surtout du type de linteau choisi et de la longueur et largeur de votre verrière. Le matériau du mur a aussi son importance. Le béton est difficile à percer alors que le parpaing, bien que moins souvent utilisé, est plus pratique.

En bref, installer une verrière dans un mur porteur à un coût qu’il faut prendre en compte avant de commencer les démarches.

Quel support pour monter une verrière ?

Une verrière peut se monter sur différents supports. Qu’il s’agisse de béton ou de plaques de plâtre, le tout est de préparer sa surface de façon à recevoir la verrière.

Les murs porteurs étant le plus souvent fabriqués en béton, c’est face à ce matériau que vous avez le plus de chance de vous retrouver. Pour monter et visser votre verrière sur du béton, il faudra penser à prendre des vis à béton ou des vis dotées de chevilles également dédiées au béton ou aux matériaux dits pleins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *