v (1)

Comment choisir sa motorisation de portail ?

La motorisation d’un portail simplifie grandement la vie. Un portail automatisé permet son ouverture à distance grâce à une télécommande ou à un système de détection. Idéal pour sortir de votre propriété ou vous garez en voiture, motoriser votre portail est un choix bien plus pratique qu’un portail manuel.

Cependant, comment choisir une bonne motorisation de portail ? À l’heure où l’on retrouve plusieurs systèmes de motorisations sur le marché, pour portail battant ou coulissant, nous vous partageons tout ce qu’il faut savoir pour faire votre choix.

Cela devrait vous intéresser : Comment renforcer un portail en alu pour sa motorisation ?

Quelle est la composition d’une motorisation de portail ?

Avant toute chose, peu importe le type de motorisation, celui-ci est composé de trois éléments principaux :

1.       Le moteur électrique : pièce phare du système, le moteur actionne l’ouverture et la fermeture du vantail ou des vantaux. Composé d’un moteur électrique central, il est aussi accompagné d’un engrenage qui régule la vitesse d’exécution. Au bout de cet engrenage se trouve le système d’ouverture (à bras, à piston, vis sans fin…)

2.       L’alimentation : en général les moteurs sont alimentés avec 3 tensions différences : 12V, 24V et 230V. Cette dernière tension est alimentée par un transformateur intégré.

3.       La carte électronique : véritable cerveau de la motorisation, la carte électronique gère l’alimentation et le fonctionnement de la motorisation. Elle reçoit ses instructions grâce à la télécommande de gestion (ou d’un autre système de détection.)

Quelle est la meilleure motorisation de portail battant ?

Pour un portail battant, nous retrouvons deux systèmes principaux de motorisations : la motorisation à vérin et la motorisation à bras. Les deux systèmes reposent sur le même mécanisme, celui d’ouvrir les vantaux (battants) du portail automatiquement.

Motorisation à vérin

La motorisation à vérin, aussi appelée motorisation « vis sans fin » est un système discret, serré et relativement lent. Cette motorisation convient aux portails à battant lourds.

Les systèmes à vérins ne comportent pas d’articulations, ce qui rend l’automatisme très discret. Les vérins exercent aussi une force longitudinale non négligeable sur les vantaux, ainsi il est conseillé pour les portails solides, souvent en fer ou en bois.  

Motorisation à bras

Le système de motorisation à bras est un automatisme articulé qui imite simplement l’action d’un bras humain. Plus imposante, mais plus rapide, la motorisation à bras est recommandée pour les portails standards.

Le principe moteur respecte la trajectoire initiale des vantaux, ce qui amoindrit la force exercée sur le portail. Néanmoins, le moteur et les bras sont légèrement encombrants de par leur taille, c’est pourquoi il faut s’assurer d’avoir l’espace nécessaire.

Quelle est la meilleure motorisation de portail coulissant ?

À l’image de la motorisation du portail battant, le portail coulissant dispose aussi de deux systèmes de motorisations principaux : la motorisation à rail et la motorisation autoportante.

Motorisation à rail

Le système de motorisation à rail est certainement le système le plus courant. Son principe est simple, un rail placé en dessous du portail permet de déplacer le vantail sur des petites roulettes. Le moteur électrique déclenche le mouvement à distance.

Ce système nécessite souvent beaucoup de place, mais il est grandement conseillé pour tous les types de portails, surtout les plus lourds.  

Motorisation autoportante

Aussi appelé « motorisation à crémaillère », le système autoportant coulisse sans la présence d’un rail, mais d’une crémaillère.

C’est une option qui n’est pas recommandée pour les portails lourds et la motorisation autoportante est considérée comme la deuxième option après le système à rail.

La motorisation sur rail peut abîmer les véhicules lourds comme les camions. Dans ce cas-là, le système autoportant est à privilégier.

Quel type de motorisation de portail choisir ?

En ce qui concerne la motorisation de portail coulissant, si vous ne disposez pas d’un véhicule poids lourd qui risque de s’abîmer petit à petit en passant sur le rail et si vous avez l’espace nécessaire, privilégiez toujours le système à rail.

À présent, au sujet du choix de la motorisation de votre portail battant, il est impératif de prendre en compte certains facteurs.

Rappelez-vous qu’une motorisation à vérin est meilleure pour les petits espaces et les portails battants légers. Tandis que la motorisation à bras convient mieux aux portails lourds et aux espaces moins restreints.

Les deux options se valent. Pour bien choisir sa motorisation de portail, tout dépend de vos critères.

  • La robustesse du portail :est-ce que votre portail est assez robuste –en bon état- pour supporter une motorisation ? Si oui et qu’il est en fer, un système à vérin est à privilégier. Si oui et qu’il est en PVC (matière moins solide) un système à bras est à privilégier.
  • Le poids du portail :la puissance du moteur se doit d’être différente selon le poids et les dimensions de votre portail.
  • Le sens d’ouverture : votre portail s’ouvre vers l’intérieur ou vers l’extérieur ?
  • Le rythme quotidien :quelle est la cadence moyenne de votre portail ? Combien de cycles d’ouvertures / fermetures va-t-il reproduire par jour ?
  • L’alimentation électrique :Voulez-vous aller vers un moteur 230 V ou un kit solaire qui alimente une batterie ?
Et si vous ne souhaitez finalement pas de portail à motorisation : Comment installer un portail à battant ?

Motorisation de portail solaire ?

Une fois que vous êtes positionnés sur la motorisation de votre portail, vous pouvez opter pour une motorisation de portail solaire. En ajoutant les éléments de bases de votre système de motorisation (moteur, à vérin, à bras, à rail, etc.) vous pouvez disposer un panneau solaire qui prend en charge l’activation de votre portail.

Le panneau solaire en question est connecté à la batterie et permet ainsi de faire des économies d’électricité. Ce système est aussi idéal pour une motorisation sans fil.

Motorisation enterrée ?

La motorisation enterrée est une option à prendre en compte lorsque les piliers du portail sont petits. En effet, ce modèle est le plus discret de tous, car comme son nom l’indique, il est installé dans le sol dans deux caissons en béton.  

Néanmoins, son plus grand atout reste l’esthétique pour un coût de réalisation qui est souvent assez élevé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *